source : Femme actuelle

PEDOPHILIE ,                      
         Les Médecins bâillonnés !!

Alors que le tabou qui entourait la pédophilie semble enfin se lever et la lutte s'organiser , certains médecins qui la signalent se retrouvent au banc des accusés . Comme en témoignent trois d'entre eux .

En 1999 , selon l'ODAS , la France comptait 4800 enfants victimes d'abus sexuels , 5400 de négligences graves et 6500 de violence physique .
Curieusement , à peine 3% des médecins sont à l'origine de ces signalement , le reste émanant des services sociaux , hospitaliers , et du corps enseignant .
Mais aujourd'hui , les médecins ont peur . Ceux qu'ils dénoncent (parents ou proches dans la plupart des cas) sont souvent blanchis par la justice et portent ensuite plainte devant le Conseil de l'Ordre des médecins pour "dénonciations calomnieuses" .
Aussi , peu de médecins ont le courage de continuer à faire leur travail qui , selon l'article 43 du Code de Déontologie médicale , leur demande d'être "les défenseurs de l'enfant quand ils estiment que son intérêt et sa santé sont mal compris ou mal préservés par son entourage" .
Actuellement , trois médecins sont assignés devant leur ordre et en justice . Affaires sans précédents qui , si elles faisaient jurisprudence , contraindraient médecins et victimes à se taire davantage .

Témoignages des trois médecins ...

Christian SPITZ
pédiatre
Pierre SABOURIN
psychiatre
Catherine BONNET
pédo-psychiatre
" Les coupables jouent les victimes qu'on a voulu séparer de leur enfant ... "
" Le Conseil de l'Ordre des médecins a douté de mon intégrité ... "
" Je continuerai à reconnaître la souffrance des enfants ... "
Il y a quelques semaines , Christian SPITZ , pédiatre , a reçu un avertissement du Conseil de l'Ordre des médecins , l'accusant de "violation du secret professionnel et d'immixtion dans les affaires de famille" , pour avoir signalé des violences sexuelles subies par un jeune garçon .
Malgré les sanctions dissuasives et le risque de discrédit , le docteur Pierre SABOURIN continue , coûte que coûte , à faire son travail , en signalant les maltraitances infligées aux enfants .
Interdiction d'exercices , blâmes , avertissements , Catherine BONNET a essuyé les plâtres de ce qu'elle considère être une vraie chasse aux sorcières . Et ce n'est pas fini . Six nouvelles plaintes sont en cours contre elle .
Cliquez ici pour voir
le témoignage
de Mr SPITZ
Cliquez ici pour voir
le témoignage
de Mr SABOURIN
Cliquez ici pour voir
le témoignage
de Mme BONNET
Maître Jean-Paul BAUDEL , avocat au barreau de Paris
" Ces médecins sont condamnés pour avoir fait ce que la loi leur demande "
Cliquez ici pour voir le témoignage de maître BAUDEL